Technologie

Essai sur le Jawbone Up

Essai Jawbone Up

On l’avait déjà remarqué au CES 2013, la santé et la hi-tech vont bien ensemble. La quantité des appareils branchés ne cessent d’augmenter de jour en jour, et surtout lorsqu’il s’agit de la santé et du sport. On l’avait déjà remarqué avec les iPod d’Apple et aussi le Nike Fuelband, ce sera encore plus pour cette année.

Après un premier commencement vraiment terrible de Jawbone qui a dû se retirer complètement du marché à cause des retours et des remboursements des initiaux utilisateurs du bracelet Up, la société américaine n’a tout de même pas laissé tombé son projet et recrée un modèle vraiment stable et assurée de son bracelet. Exactement comme pour les Nike Fuelband et les autres Fitbit, le JawboneUp est tout d’abord un compte-pas installé dans un bracelet et cible le grand public dans le but de leur montrer les avantages d’une activité physique tous les jours.

Le Jawbone Up

Depuis déjà un certain temps, on a remarqué l’évolution des comptes-pas. Il en a ceux qui sont installés en tant qu’options complémentaires dans les téléphones mobiles tels que les smartphones ou même les consoles de jeux portables, et d’autres sont destinés comme les Fitbit ou même le Nike Fuelband. C’est ce qui arrive au Jawbone Up qui se trouve être un bracelet que j’apprécie beaucoup plus que les autres accessoires qu’on met dans une poche telles que le Fitbit et dont on ne se souvient presque pas. L’achèvement est acceptable et de genre soft touch. En ce qui concerne le style, ce n’est pas vraiment très original pour ne pas dire que c’est accablant, des rivaux. À vu d’œil, le Jawbone Up est adorable et de plus il est bien à mettre. On peut le trouver en trois tailles (S, M, et L) et en plusieurs couleurs. Mes conseils seraient de vraiment visiter les boutiques.

Comparé à ses principaux rivaux, le Jawbone Up ne fait pas de publicité et ne disposent que deuxpetites LED illustrées qui vous donnera la possibilité de connaître si le bracelet est en mode habituel ou en mode sommeil. Au bout du bracelet, on a un bouton qui permet de changer de mode. Sur l’autre côté, on a une prise jack de 3,5mm qui consiste à mettre en relation le bracelet avec votre smartphone ou tout simplement de le recharger grâce à un câble destiné comme ce que l’on trouve sur l’iPod Shuffle d’Apple par exemple.

En ce qui concerne la recharge, j’apprécie beaucoup plus la solution de Nike accompagnée d’une prise USB. Néanmoins, c’est plus grand et est plus bénéfique du fait qu’elle est mondiale et plus efficace. De même pour le Fitbit, il ne faut pas égarer ou oublier le câble dédié surtout lorsqu’on part en voyage. Tandis que le bracelet et Nike est capable d’atteindre les 5/6 jours, le Jawbone peut sans aucun doute atteindre  9/10 jours, c’est ce qui s’est passé dans mon cas en tout cas en matière d’autonomie, ce qui met fin à l’emploi du câble dédié.

Hormis la charge, la prise jack vous donnera la possibilité de mettre en relation le bracelet avec votresmartphoneiOs ou Android. Toutefois, dans le cas, des smartphonesAndroid, il  faut vérifier que les deux sont réellement compatibles. Je n’ai eu aucun problème avec un Google Nexus 4 ou un Samsung Galaxy S3 alors que cela n’est vraiment pas compatible avec les HTC (on a testé avec un HTC One et un HTC One S). Bien sûr, cela ne se fait pas grâce à un simple branchement puisqu’il faudra également disposer de l’application Up pour examiner les fichiers sauvegardés sur votre bracelet.

En rappelle, je vous précise que le Jawbone Up est destiné au public tout entier. Il ne s’agit donc pas de simples montres et d’autres accessoires dédiés aux sportifs de haut niveau. En plus j’ai adoré le fait qu’il soit petit, son poids léger et bien mesuré que vous aurez l’habitude d’oublier une fois que vous le portez. De plus, une fois que vous le portez, il ne bouge pas. On dira également que le bracelet résiste à l’eau et  qu’il est capable de vous accompagner partout pendant que vous ferez vos activités nautiques ou tout simplement pendant votre douche.

Les Fonctions

Le Jawbone Up est tout d’abord un compte-pas et servira à calculer le nombre de pas effectué dans la journée. Comparé au Nike Fuelband qui sert généralement à compter votre activité physique et distinguer par exemple le fait de remuer son bras des vrais pas, le Jawbone Up ramène tout au pas. De ce fait, on peut remarquer beaucoup de distinction entre les deux bracelets. Donc, durant une journée plutôt mouvementée, le Jawbone Up avait compté un peu plus de 32.000 pas tandis que le Nike Fuelband n’indiquait que 20.000 pas.

Dans l’immédiat, ce n’est pas réellement un problème parce qu’il n’y a pas beaucoup de chance que vous disposez de deux appareils à la fois. Si vous désirez avoir quelque chose de vraiment clair, vous ne disposerez jamais de ce genre d’accessoire grand public. L’objectif est juste de posséder un de ces appareils dans le but d’avoir une journée bien rempli et/ou sportive. En ce qui concerne le Nike Fuelband, le nombre par jour pour avoir une journée bien remplie est de 2000 FuelPoints c’est-à-dire environ les 6000 pas Nike. Pour le Jawbone Up ou les Fitbit, il faut compter en tout 10.000 pas Up/Fitbit par jour. Ainsi, si vous voulez réussir à atteindre les buts que vous vous êtes fixés, peu importe la précision, ce sera tout simplement bénéfique pour votre sante.

Mis à part la fonction compte-pas normale telle que pour le Fitbit, le Jawbone Up est destiné à compter l’heure de votre sommeil avec des détails divertissants comme par exemple le nombre de fois où vous vous lèverez durant la nuit, les cycles de sommeil simple ou profond ou même le temps qu’il vous a fallu pour retrouver le sommeil. Le petit plus du Jawbone Up comparé aux Fitbits, est qu’il s’agit d’un bracelet, de ce fait vous ne pouvez pas l’oublier. Avec un Fitbit, pour ma part il m’est impossible de me souvenir du nombre de fois où j’ai été calme pour sortir de mon lit pour aller prendrel’accessoire et son bracelet dédié. Quand vous êtes en place dans votre lit, vous devrez appuyer sur le bouton en mode Sommeil sinon le bracelet ne pourra pas compter votre temps de sommeil…

Cependant, le mode Sommeil sera automatiquement annulé par Jawbone Up dès lors que vous effectuez un mouvement après votre réveil. C’est d’ailleurs l’option qui m’a le plus plu, connaître le nombre de fois où je me suis réveillé durant la nuit, en plus c’est gratuit !

Je ne l’ai pas mentionné plus haut mais le bracelet a une option de vibration, c’est surtout avec cette petite vibration qui dure quelques secondes qu’on se rend compte qu’on est en mode sommeil. Mais en plus, vous pourrez employer ces vibrations en tant qu’appareil de réveil. Effectivement, j’ai aimé le fait de me réveiller avec un vibreur juste à côté. Les vibrations se passeront 30 minutes avant l’heure de réveil et la puissance sera en  rapport avec votre sommeil (léger ou lourd). Pour dire la vérité, il ressemble un petit peu aux alarmes en musique ou progressives, mais c’est beaucoup mieux. Toutefois, il n’y a pas d’option de répétition donc si vous avez envie d’avoir plus de sommeil c’est raté !

Mis à part cela, Jawbone a également présenté le mode Sieste. En somme, vous réglez vous-même votre temps (de 20 à 45 minutes) de  sieste à l’aide de votre application et une fois que cela est fini, vous bénéficierez de votre sieste avant que le bracelet ne vous réveille calmement. Efficace et relaxant !

Pour conclure, vous pourrez employer l’application pour calculer les calories brulées. De même que les autres applications dédiées, il vous faudra lister vos repas et vos boissons dans la journée. Bien sûr, la base de données est d’origine américaine, c’est donc insuffisant avec nos coutumes alimentaires. C’est surtout ce que je n’apprécie pas chez ce genre d’option.

 L’application

L’application Up est accessible sur iOS et Android. Comme je l’ai déjà mentionné auparavant avec la version Android, il faudra bien vérifier les soucis de compatibilités parce que c’est en rapport avec à la prise jack. Je ne sais pas pourquoi la synchronisation ne marche pas sur les HTC tandis que l’application  s’installe rapidement. On a essayé sur un HTC One et un HTC One S. À vérifier.

À part cela, l’application est assez originale en ce moment parce qu’elle changera en statistiques, tableaux et autres les mesures réalisées sur votre bracelet. Tandis que l’aspect « Gamification » est plus développé du côté de chez Nike avec la prise en main des deux réseaux sociaux les plus demandés (Facebook et Twitter), il faut se satisfaire de la communauté Up. Effectivement, pas de Facebook ou Twitter pour répartir (vanter ?) et/ou comparer vos exploits. De ce fait, il faut donc aller par les applications tierces. En effet, Jawbone a publié son application aux publicistes tiers, ce qui vous donnera la possibilité de regarder par exemple vos séances de running dans l’application Up alors que cela ne peut se faire chez Nike. Il y a pour le moment quelques applications compatibles et il se peut que le répertoire augmente.

Et c’est là le privilège de Jawbone contrairement à la concurrence. Effectivement, pendant que Nike Fuelbandn’évoque rien pendant vos séances de vélo, vous pourrez choisir l’application RunKeeper, dire que vous êtes en bicyclette et tout sera mesuré. Efficace. Cela fonctionnera aussi avec certaines activités telles que l’elliptique, etc…

Mais en pratique ?

Ce qu’il faut juste savoir c’est qu’il s’agit ici d’un simple appareil qui sert à mesurer votre santé. Donc, il est probable que cela distrait quelqu’un, on peut truquer et tromper le bracelet, mais à quoi ça servirait ? Effectivement, en vous procurant le bracelet, vous savez déjà que vous devriez vous déplacez et le bracelet ne sera qu’un simple outil qui vous incitera plus à faire des mouvements. Faire le plus de pas sans vraiment se déplacer, cela pourra distraire un moment, mais surtout, cela ne vous apportera rien et même c’est stupide.

De même que pour le Nike Fuelband, l’objectif est surtout de vous faire remuer en vous établissant un score minimum par jour et en vous souvenant du fait que vous devez arriver jusqu’au bout. Si vous acceptez de jouer le jeu, vous allez voir que vous allez avoir l’habitude et vous serez en meilleur santé. Ce qui est le plus important, c’est d’être en bonne santé sans rien dépenser.

Je l’ai mentionné précédemment, vous devrez employer la prise jack de votre bracelet pour concorder ses informations avec votre smartphone. Ce n’est pas très difficile, mais c’est peu comparé au Nike Fuelband. Avec celui-ci, il avait l’habitude de se faire oublier et ce n’est pas obligatoire de les coïncider pour connaître où on s’est trouvé durant la journée. Avec le Jawbone Up, on ne peut vraiment pas savoir où on se trouve si on ne fait pas la correspondance.

MAJ : En réalité, il y existe une fonction toute simple réglable dans l’application qui sert à définir une alarme par vibration pendant que le bracelet remarque une pause de x minutes. Le seul méfait, c’est qu’on est obligé de faire un mouvement au niveau des bras. Cela aurait été mieux de fixer sur un nombre minimum de pas toutes les x minutes/heures ou quelque chose comme ça.

Vous vous demandez sûrement quel serait l’avantage ? C’est simple, c’est exactement l’objectif d’avoir une conscience, c’est de vous inciter à chaque fois que ce serait utile. Avec le Nike, je connaissais les lieux et donc j’étais enthousiaste pour faire quelque chose  en sachant que j’avais rien accompli de particulier. Avec le Jawbone Up, il faut ôter le bracelet, le petit capuchon qui cachent la prise jack et ne pas l’égarer, le connecter avec son smartphone, débuter l’application et les relier. Après, on l’ôte du smartphone, on replace le capuchon et on le replace sur le poignet. Finalement, il est peu probable de l’oublier mais si c’est le cas, il se peut qu’on oublie cette enthousiasme dont on dispose s’il y avait eu une alarme ou quelque chose comme ça au poignet pour nous rappeler qu’il faut s’activer. De même, il n’y a pas non plus d’alarme grâce à l’application du type « Attention, il est 18h et vous n’avez accompli que 5000 pas, remuez-vous » Je souhaite une version Bluetooth avec des alarmes genre vibreur.

Conclusion

Le Jawbone Up est un appareil plus qu’impressionnant et efficace, particulièrement depuis le fait qu’elle s’ouvre à d’autres applications tierces. Toutefois, j’aurais vraiment apprécié avoir une visualisation ou une correspondance sans-fil comme chez son principal rival afin qu’il soit vraiment remarquable. Et c’est sans doute dû à cela que je n’ai pas encore décidé de laisser tomber le Fuelband. Avec ses usages journaliers, il est impossible de l’oublier au poignet tel l’accessoire de Nike.

 En plus, j’ai vraiment apprécié les options Sommeil, Alarme et Sieste qui sont présents sur les appareils de Nike. Mais c’est sans nul doute ce naturel dans la vie quotidienne que les gens apprécient mais que le Jawbone Up ne dispose pas encore pour le moment. De même que pour le Nike Fuelband, le Jawbone Up ne m’a pas donné la possibilité de pratiquer plus de sport mais m’a surtout servi à être moins paresseux et même, à me donner plus de temps pour la sieste et cela, c’est tout ce qui compte.

Derniers articles Technologie

Laisser un commentaire